Des Trois Elfes Du Bois D'Amour

Des Trois Elfes Du Bois D'Amour Bouledogue français

Bouledogue français

Ma FIDJI, mon amour, mon coeur, mon ange...

Ma FIDJI, mon amour, mon coeur, mon ange...



A toi ma Fidji,

Toi qui m'a fait découvrir les petits molosses à faces plates, le bouledogue français plus précisément...

Toi que je n'attendais pas, toi que je n'oublierai plus...

Cela fait déjà 3 ans que tu es partie, tout me rappelle à toi, je te vois partout... Couchée sur mes chaussons quand nous étions à table, ou la tête entre nos jambes à la fin du repas pour que l’on n’oublie pas de te faire lécher le fond du pot de yaourt,  devant l'évier de cuisine à réclamer la bouteille d'eau minérale vide pour jouer, à côté du réfrigérateur avec ton petit gémissement pour me réclamer ce morceau de fromage triangulaire tant aimé, que je te partageai avec Fallone...

Je me souviens de toi, couchée comme un gros bébé, la tête renversée, dans les bras de ton maître, ou dans notre grande promenade de fin d'après-midi, courir après les oiseaux, ou vouloir arracher la plus grosse branche de l'arbre du milieu de la pelouse...

Les pigeons, ces incroyables oiseaux qui faisaient que tu te transformais en petit loup...Wahouououou !!!  Lorsque tu étais assise sur mes genoux et que tu les regardais à travers la fenêtre, sur le toit de l'immeuble d'en face.

Le matin, plus personne ne saute sur le lit pour venir me faire des bisous, et faire la fofolle à se frotter le dos, les quatre pattes en l'air, en se tortillant dans tous les sens. Il ne reste qu'une seule petite mère pour tirer sur la laisse... Le soir, je ne suis pas aussi rassurée d'aller faire ce grand tour, comme quand tu étais là.

Avec toi, il ne pouvait rien m'arriver...



Tous ces moments me manquent avec une force indescriptible, ceux-là et tant d'autres. Beaucoup te trouvait quelconque, beaucoup t'ont critiquée, pour nous tu étais la plus belle. Tu ne serais jamais une championne de concours, cela ne nous importait pas. A toi seule, tu as été une thérapie exceptionnelle.



Merci à toi d'avoir été là dans ces moments si difficiles.Tu étais trop jeune pour partir mon petit cœur de Fidji, 2 ans, 2 mois et 5 jours… Cette fichue occlusion intestinale et ses terribles suites t’ont enlevées à moi, à nous, à toute notre famille qui te pleure en refusant d’y croire, et pourtant !

Ma Fidji, quand j'ai appris ton départ, j'ai hurlé de douleur, une partie de moi a disparu avec toi, plus rien ne sera jamais plus pareil sans toi... 

Tu nous as fait l’un des plus beaux cadeaux avec l’arrivée de tes cinq superbes enfants, tu les as nourris, éduqués, aidés à grandir, tu leurs as tout et tant donnés.

Merci ma petite mère si fantastique d’avoir partagé ce trop bref instant de ta vie avec nous…

Merci de nous avoir laissé ce cadeau si précieux qu'est ta jolie fille Harwenn, tu peux être fière de toi ! J'ignore si un jour je te retrouverai, mais jamais je te t'oublierai.



Je t'aime ma Fidji, je t’aimerai jusqu’au bout de ma vie…



(14/06/2015)



 


 

Hommage